Des primaires, des salades et des sous

On vit une époque formidable et un peu pourrie aussi. Je ne voulais surtout pas encombrer mon blog avec ces affaires de primaires mais là, ça pue tellement que je me vois obligé d’émettre une modeste protestation. Et je parle des primaires de la droite comme de celles du PS – quelle différence, de toute façon ?

Alors d’abord, t’as les primaires de la droite. Un certain nombre de gens dits « de gauche » (on ne connaîtra jamais le chiffre exact) s’est mobilisé au premier tour pour éjecter Sarkozy du scrutin. À la rigueur, je peux comprendre le réflexe : on me dit « Sarkozy », c’est mécanique, le pied me démange, moi aussi. Mais de là à donner mon argent qui financera ensuite la campagne de la droite ? C’est quoi la logique ?? Non, parce que là, on entre dans la politique bassement passionnelle, la politique des comptes d’apothicaire et du petit bout de la lorgnette. Et jamais je ne dépenserai 2 € pour ça, je tiens à ma dignité et à ma fin de mois.

Les mêmes qui ont voté contre l’escroc Sarkozy s’offensent aujourd’hui de voir son valet Fillon casser la baraque. Oui, Fillon, l’ex-Premier Ministre de Sarkozy – étonnant, non ? C’était ça ou l’ex-Premier Ministre de Chirac déjà condamné à 1 an d’inéligibilité et 14 mois de prison avec sursis. Qu’est-ce qu’on s’amuse, dans ces primaires ! Et vous voulez remettre le couvert ?! Tout en conservant votre bonne conscience « de gauche » ??

Pendant ce temps… Pendant ce temps, la gôche qui vote aux primaires de droite prépare ses propres plébiscites dans un climat pas moins délétère. V’là m’sieur Montebourg, mais si, vous savez, le justicier du PS, ex-ministre de Valls, toujours aussi judicieusement encarté, qui appelle les électeurs de droite à s’impliquer dans cette improbable macédoine pour faire barrage à Hollande ! Lumineux.

Bordel, mais arrêtez, tous, avec vos histoires de barrages. Non seulement vous prenez déjà l’eau de toutes parts, mais en sus, est-ce là une vision noble de la politique ? Se battre POUR ses idées plutôt que contre celles des autres, est-ce si difficile ? Ah, mais il y a une affaire de gros sous là-derrière, ma bonne dame… Ben oui. Votre argent n’est pas perdu pour tout le monde… Les électeurs de gôche financent la campagne de la droite et vice-versa.

Échange de bons procédés, docteur, susurrait le cannibale du Silence des Agneaux.

primaires-droite-gauche

Voilà le tableau. LR et PS se cannibalisent allégrement tandis que la clique lepéniste se frotte les mains, le tout sous les yeux mouillés d’un Capital attendri qui n’en demandait pas tant. Quant aux médias asservis, ils nous servent cette salade défraîchie assaisonnée d’une vinaigrette bien rance… dans des plateaux en argent.

Pas un mot, en attendant, sur le vote Mélenchon, qui engrange pourtant pas mal de points sous les radars journalistiques.

Normal. Il n’est pas primaire, il propose un autre système, il se montre de plus en plus populaire et il est… gratuit.

Le vote Mélenchon n’est ni agneau ni mouton.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s