Pour en finir avec La Dépêche du Midi

(Je me permets de détourner ici le titre d’un édito insultant de Christophe Barbier dans L’Express, dont La Dépêche appréciera l’illustration.)

Suite à mon précédent post, un contributeur anonyme signant sous le nom de La Dépêche du Midi me fait parvenir cette réponse :

Bonjour, cet article, destiné à annoncer la venue à Toulouse de Jean-Luc Mélenchon, est illustré avec une photo de lui prise par un photographe du journal, lors de sa venue ici même l’an dernier. Concernant le commentaire fait par Alain Saint Roch, sachez que ce compte est un faux : cette personne n’est pas journaliste à La Dépêche et nous avons alerté Facebook dès la publication de son commentaire hier sur notre page pour leur indiquer qu’il s’agissait d’un usurpateur. Nous espérons que ce profil sera fermé rapidement car avant tout, c’est à notre journal qu’il porte préjudice. Cordialement.

On doutera de la spontanéité d’un tel commentaire puisqu’il s’agit, à quelques modifications près, du copier-coller d’un autre posté sur la page Facebook de Jean-Luc Mélenchon. L’auteur, parlant au nom de La Dépêche du Midi, semble assumer son choix iconographique. Grand bien lui fasse, je m’autorise à ne pas l’accepter et à le fustiger.

Que de suspects « usurpateurs » d’identités (en activité depuis 2015) se promènent sur le compte Facebook de ce journal ne relève pas de la responsabilité des lecteurs, n’est-ce pas ?

Quant à la modération du site La Dépêche du Midi, dont mon « interlocuteur » ne parle pas,  elle a attendu de très longues heures avant de supprimer le commentaire diffamant d’un de ses contributeurs, que je reproduis ici :

ladep

Ce commentaire ne respectait pas la charte de modération de La Dépêche. Il a pourtant été publié et est demeuré impuni pendant plusieurs longues heures. J’ai voulu y répondre par ce commentaire-ci, qui, lui, a été dans un premier temps immédiatement refusé :

rep

CQFD.

Je ne parlementerai pas avec La Dépêche, qui n’aurait sans doute jamais réagi (pédalant dans la semoule) si nous n’avions pas rué dans les brancards. Je ne suis qu’un citoyen, pas un journaliste. Monsieur Baylet, patron du groupe La Dépêche et  Ministre le plus riche du gouvernement (6.5 millions d’euros de patrimoine) n’a qu’à se payer des collaborateurs plus déontologiques et efficaces…

En revanche, j’assisterai volontiers au pique-nique de la France Insoumise à Toulouse fin août. Non mais.

pnfi

Publicités

Une réflexion sur “Pour en finir avec La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s